Suis-je prêt ?

Transmettre votre entreprise aura des répercussions sur votre vie personnelle et votre patrimoine. Êtes-vous prêt à vendre ? Votre entreprise est-elle prête ? Faites le point avant d’estimer la valeur de votre affaire.

 

Les questions à vous poser

Vous concernant

  • Est-ce le bon moment pour céder votre entreprise ?
  • Êtes-vous prêt à arrêter de travailler ou à changer d’activité ?
  • Quel est votre projet personnel après la cession ?
  • Comment comptez-vous organiser votre vie sans être chef d’entreprise ?
  • Êtes-vous bien entouré pour réfléchir à ce projet ?
  • Vos patrimoines personnel et professionnel sont-ils distincts ?
  • Quelle durée d'accompagnement du repreneur envisagez-vous ?

 

Concernant votre entreprise

  • Est-ce le bon moment pour céder votre entreprise ?
  • Disposez-vous d’une clientèle fidèle ? Sera-t-elle prête à suivre un repreneur ?
  • Vos contrats commerciaux sont-ils tous cessibles au repreneur ?
  • Vos contrats sont-ils à jour : bail commercial, brevets et marques déposés ?
  • Le droit du travail est-il scrupuleusement appliqué : y a-t-il un délégué du personnel ? Payez-vous des heures supplémentaires ?
  • La situation fiscale (TVA, taxe d’apprentissage…) et sociale (cotisations maladie, retraite…) est-elle saine ?
  • Votre personnel est-il formé et motivé ?
  • Les murs sont-ils à céder ?
  • Qui détient le capital et qui souhaitera vendre en même temps que vous ?
  • Votre marché promet-il une certaine croissance ?

 

Céder dans les meilleures conditions

Plus votre entreprise sera saine et porteuse, plus elle intéressera des repreneurs. Pour optimiser vos chances de revente, il vous faudra prendre d’éventuelles dispositions comme par exemple :

  • recruter du personnel qualifié, former du personnel,
  • modifier le statut de votre entreprise (ex. : transformer une entreprise individuelle en société),
  • changer de statut de dirigeant,
  • réinvestir dans un outil de production plus performant,
  • remettre à jour des contrats,
  • effectuer une opération de croissance externe…

En résumé, déployer toutes les actions qui valoriseront au mieux votre entreprise. Un conseil : mieux vaut vendre quand tout va bien !

 

Faire un diagnostic de votre entreprise et fixer son prix

Demandez à votre expert-comptable de réaliser une analyse financière de votre entreprise. Cette analyse devra comporter :

  • l'examen de vos 3 derniers bilans et comptes de résultat,
  • l’évaluation générale de votre entreprise,
  • la simulation de la reprise,
  • le calcul du seuil de rentabilité (chiffre d'affaires que le repreneur devra atteindre pour équilibrer l’exploitation).

Cette étude servira de document de base au repreneur pour la réalisation de son plan d'affaires. Votre notaire vous aidera, pour sa part, à estimer la valeur de vos locaux. Enfin, pour ce qui concerne votre matériel, il sera négocié avec votre fonds de commerce.

Au terme de ces différentes analyses, vous obtiendrez une fourchette de la valeur estimée de votre entreprise. Libre à vous ensuite de suivre ces indications pour fixer le prix de vente.

Faites-vous aider

Faire le bilan d’une entreprise et estimer sa valeur est loin d’être aisé. De fait, il est vivement conseillé de faire appel à un conseiller en transmission, familier de cette problématique. Pour cela, vous pouvez vous renseigner auprès des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) ou des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) .