Statut du dirigeant

Le statut juridique de l'entreprise détermine le statut du dirigeant et en grande partie sa protection sociale. Veillez à faire votre choix en toute connaissance de cause.

 

Salarié ou non salarié ? 

Il existe 2 régimes d’affiliation possibles pour le chef d’entreprise :
  • le régime salarié,
  • le régime travailleur non salarié (TNS),
 
Sont forcément non-salariés: 
 
Sont salariés : 
 

Est-il plus avantageux d’être salarié ?

Pas forcément. Jusqu’à une période relativement récente, le dirigeant avait plutôt tendance à privilégier une forme de société qui lui permettait d’être salarié, afin de bénéficier d’une meilleure protection sociale : remboursement des soins médicaux, maternité, retraite, sans oublier le droit aux allocations en cas de chômage. 
 
Aujourd’hui, les écarts entre protection sociale des salariés et des non salariés se sont réduits. Les non-salariés peuvent notamment bénéficier d’une protection sociale complémentaire facultative et de mécanismes de déduction fiscale attractifs.
 

Pas de recette miracle

Il n’existe pas, en soi, de statut social optimal. Une analyse doit être effectuée au cas par cas afin de choisir le statut le plus adapté.
Les critères à prendre en compte sont :
  • la situation du chef d’entreprise avant la création,
  • le niveau de revenus envisagé,
  • l’âge du chef d’entreprise et son historique professionnel,
  • son état de santé,
  • sa situation familiale (nombre et âge des enfants, situation du conjoint…).