Ils-elles créent leur boîte

17/05/2016 - 14H41

Créer un centre de loisirs et de répit pour les enfants en situation de handicap mental ou ayant des troubles du spectre autistique. Tel était le projet des deux professionnelles du domaine médico-social Aurélie Erhard et Sandrine d’Hérouville. Il devient désormais réalité : La Maison du répit ouvrira ses portes fin 2016. 

Aurélie Erhard et Sandrine d'Hérouville, fondatrices de La Maison du répit

L'idée

C'est en s'inspirant du Québec qu'Aurélie Erhard et Sandrine d'Hérouville, éducatrices spécialisées, ont eu l'idée de créer leur entreprise. Le pays regorge de maisons et centres de répit, dans lesquels les parents peuvent inscrire à toute heure de la journée leurs enfants ayant des troubles autistiques ou en situation de handicap mental à toute heure de la journée. « Notre but est d'accueillir des enfants âgés de 6 à 12 ans sans solution d'accompagnement sur les temps scolaires ou les vacances, une à quatre demi-journées par semaine. Nos locaux seront ouverts tout au long de l’année avec des horaires assez souples pour s'adapter aux besoins particuliers des familles », explique Aurélie Erhard, cofondatrice de La Maison du répit. Quatre encadrants proposeront aux dix enfants pouvant être accueillis des activités ludo-éducatives, dont la médiation animale. Cette technique, qui a déjà fait ses preuves outre-Atlantique, repose sur l'intérêt naturel des enfants pour les animaux afin de favoriser leur développement physique, social et cognitif. Chiens, cochons d'Inde, lapins, oiseaux ou encore poules permettront ainsi d'apporter une approche d'accompagnement originale aux enfants. 
 

L'histoire

Toutes deux éducatrices spécialisées et coordinatrices d'un espace de vie, Aurélie Erhard et Sandrine d'Hérouville se rencontrent en 2005 sur leur lieu de travail, un établissement spécialisé. « L'idée de créer notre propre structure nous est venue en 2007. Nous avons repris nos études afin de pouvoir concrétiser ce projet. De mon côté, j'ai obtenu un Master en management des établissements médico-sociaux, tandis que Sandrine prépare actuellement un Master de psychologie. Nous avons également passé notre BAFD, brevet d'aptitude aux fonctions de directeur en accueils collectifs de mineurs, requis pour ouvrir ce type d'établissement », raconte Aurélie Erhard. Les deux associées présentent leur projet au concours de l'égalité des chances, organisé par le Conseil départemental du Val d'Oise, qu'elles remportent en 2013. Elles intègrent ensuite l'incubateur Neuvitec 95, qui les accompagne dans toutes leurs démarches administratives (statut, business plan, etc.) et leur permet de participer à des formations en lien avec la direction des entreprises. Nouveau souffle - La Maison du Répit est créée en 2014 sous forme d'association fiscalisée, évitant à ses fondatrices d'avoir à payer certaines cotisations sociales (Urssaf, Assedic, etc.) tout en leur octroyant la possibilité de recevoir des subventions d'investissement de fondations privées. De 2014 à 2015, Aurélie Erhard et Sandrine d'Hérouville s’affirment lors de concours, dont le Carrefour des Projets, organisé notamment par la CCI Val-d'Oise, et Object'if Solidarité, mise en place par la Mutualité Française Île-de-France. En janvier 2016, leur motivation est une nouvelle fois récompensée par BGE PaRIF et l'Atelier : La Maison du répit est lauréate du concours Créarîf Entreprendre Autrement dans la catégorie "innovation sociale". Grâce à cette nouvelle distinction, les deux associées pourront bénéficier de deux formations supplémentaires et finaliser leur projet.
 

Et après ?

Alors que l'ouverture de la structure d'accueil, dont les locaux seront situés dans le Val d'Oise, est prévue pour fin 2016, Sandrine d'Hérouville et Aurélie Erhard ont déjà d'autres projets en tête pour pérenniser leur entreprise. « Nous souhaiterions pouvoir développer des accueils de loisirs dédiés à chaque tranche d'âge, voire même essaimer notre modèle dans d'autres départements », indique Aurélie Erhard. Après un parcours aussi riche, espérons que ces nouvelles ambitions se concrétiseront prochainement !
 

Rechercher dans Le Mag

Retrouvez-nous sur Facebook