Ils-elles créent leur boîte

04/03/2016 - 12H35

Barbier, un métier d'homme ? Pas pour Sarah Daniel-Hamizi ! Elle qui rêvait depuis toujours de pratiquer cette profession en est aujourd'hui la seule représentante française. Retour sur le parcours d'une femme à qui tout réussit.

Tags : 

Sarah Daniel-Hmizi, fondatrice de la Barbière de Paris

L'idée

Toute petite déjà, alors qu'elle observait son grand-père pendant qu'il se rasait, Sarah Daniel-Hamizi rêvait de devenir barbière. Devenue adulte, c'est désormais à la tête de sa propre entreprise, la Barbière de Paris, qu'elle s'épanouit dans un métier qui la passionne. « Nous proposons à la fois des services de coiffure, de taille de barbe, de rasage et des soins esthétiques, exclusivement pour les hommes.  Aujourd'hui, nous disposons de deux salons situés dans les 1er et 9e arrondissements de Paris, dans lesquels travaillent 30 personnes. Je suis également formatrice dans le cadre d'un partenariat développé avec l'IFPM de Nanterre, une école spécialisée dans les métiers de la beauté. J'interviens lors de deux sessions de deux jours, organisées chaque mois afin d'initier les professionnels à la taille de barbe. En parallèle, nous vendons des produits sélectionnés sur notre site Internet, avant de proposer prochainement notre propre gamme », indique-t-elle.
 

L'histoire

Après l'obtention d'un CAP coiffure et d'un brevet professionnel, Sarah Daniel-Hamizi fait ses premières armes chez Jean-Louis Bourasseau, coiffeur-barbier de la capitale, puis Osan Turak, barbier turc. « Ils m'ont donné les bases fondamentales de la coiffure pour homme. Un bon barbier se doit d'être avant tout un bon coiffeur ! J'ai ensuite ouvert mon premier barbershop en janvier 2000, et le second en août 2014. Afin de répondre aux besoins spécifiques de tous nos clients, nous avons mis en place des techniques innovantes, dont le rasage à vapeur, la pose d'extensions, la coloration, le brushing, le maquillage de barbe... Cela nous permet de nous différencier de nos confrères », explique Sarah Daniel-Hamizi. En 2011, elle ajoute une nouvelle ligne à son parcours déjà bien rempli en participant à l'émission présentée par Cristina Cordula, « Nouveau look pour une nouvelle vie ». Deux ans plus tard, la barbière publie son premier livre, Barbes et moustaches : comment les tailler au poil !, dans lequel elle partage ses précieux conseils. Puis, en 2015, Sarah Daniel-Hamizi se voit décerner trois récompenses à l'occasion de la 9ème cérémonie de remise des prix nationaux « Stars et métiers », organisée notamment par les Chambres de Métiers et de l'artisanat. « C'est une manière de nous positionner et d'être reconnus, d'autant que nous avons reçu les prix régional, national et coup de cœur du public », précise-t-elle. Un beau palmarès que l'entreprise doit en partie au soutien financier de Réseau entreprendre 93, qui a permis à la Barbière de Paris d'ouvrir son deuxième salon. 
 

Et après ?

Si tout semble aller pour le mieux pour Sarah Daniel-Hamizi, elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin ! En ligne de mire : l'élaboration d'une gamme de produits innovants autour de la coiffure et de la barbe, dont la commercialisation devrait commencer d'ici mai 2016. Désormais largement reconnue, Sarah Daniel-Hamizi travaille également avec une maison d'édition américaine à l'écriture d'un livre d'art sur les barbes et barbiers, dont la publication est prévue pour fin 2016. « Nous sommes beaucoup sollicités par les grandes marques du fait de notre caution technique. Cela nous a permis de développer de nombreux partenariats. Aujourd'hui, nous souhaitons également nous ouvrir à l'international, notamment à San Francisco, New York et Londres. Nous avons la légitimité nécessaire pour nous rendre dans ces villes où l'expertise à la française est un gage de qualité », conclut Sarah Daniel-Hamizi. De nombreux projets qui devraient, cette fois encore, porter leurs fruits !
 

Rechercher dans Le Mag

Retrouvez-nous sur Facebook