Diagnostiquer et évaluer l’entreprise

Vous avez repéré une entreprise répondant à vos critères ? Il s’agit maintenant d’en faire un diagnostic (ou plutôt 6) avant d’estimer sa valeur. Vous pouvez faire ces analyses vous-même ou vous faire aider par un professionnel. Elles vous permettront d’appréhender les risques et le potentiel de votre futur achat.

Vous avez procédé à un bilan de vos motivations, de vos aspirations et de vos capacités. Vous avez en tête une idée claire de l'entreprise que vous désirez reprendre. Vient ensuite le moment où vous identifiez des entreprises à vendre et entrez en contact avec leur dirigeant. Il est important de procéder méthodiquement à un diagnostic des différentes entreprises, afin de bien saisir leur situation économique réelle.

 

Les 6 diagnostics à réaliser

1. Le diagnostic sur les produits, le marché, la concurrence, la stratégie de l'entreprise

C’est LE diagnostic indispensable. Que vous repreniez un commerce, une entreprise de production ou de services, vous devez passer en revue :
  • les produits/services et leur cycle de vie,
  • le potentiel de développement de ce marché et de l’entreprise sur ce marché,
  • la notoriété de la marque/enseigne/entreprise, 
  • l’histoire et les dates importantes de l’entreprise, 
  • la structuration de l’entreprise, 
  • les outils de gestion utilisés,
  • la valeur de l'emplacement – déterminante s’il s’agit d’un commerce. N’oubliez pas de prendre en compte d'éventuels projets d'aménagements urbains, les fournisseurs, la concurrence, etc.

 

2. Le diagnostic ressources humaines 

Vous avez l’obligation de conserver le personnel de l’entreprise que vous reprenez. Réaliser ce diagnostic vous permettra donc de faire un bilan des ressources humaines disponibles et d’envisager les éventuelles embauches en termes de profils et d’effectifs. Ce sera également l'occasion de comprendre le rôle joué par le dirigeant que vous allez remplacer, ainsi que la nature de ses relations avec les employés.
 
Voici les critères à étudier : 
  • le turn-over et la pyramide des âges des salariés, 
  • les personnages-clés, 
  • les formations, 
  • les prochains départs, 
  • les conflits passés ou en cours, 
  • les rémunérations et les grilles de salaire,
  • etc.

 

3. Le diagnostic comptable

Vous devez vous assurer que l’entreprise que vous reprenez dispose d’une bonne santé financière. Un diagnostic complet permet de construit un plan de reprise réaliste. Pour cela vous devrez analyser :
  • les documents comptables, 
  • l’état des créances et des dettes, 
  • les emprunts et crédit-baux en cours, 
  • le besoin en fonds de roulement, 
  • les éléments non comptabilisés mais pouvant être valorisés,
  • etc.

 

4. Le diagnostic juridique

Ce diagnostic vous permettra de cerner l’environnement juridique de l’entreprise candidate. Le recours à un professionnel est en général vivement recommandé pour cette phase du diagnostic. Il portera sur l’étude :
  • des statuts, 
  • du bail commercial, 
  • des brevets et des certificats, 
  • des derniers rapports comptables annuels, 
  • des contrats et obligations juridiques de l'entreprise, 
  • des hypothèques, des nantissements et prêts, 
  • des informations sur les éventuels contrôles fiscaux ou Urssaf,
  • etc.

 

5. Le diagnostic des moyens de production 

Il vous permet de mesurer l'état des outils de production, la valeur, les stocks de marchandise, la gestion de la production… Il vous servira également à identifier les nouveaux moyens de production à mettre en œuvre pour développer l'entreprise.

 

6. Le diagnostic qualité – sécurité – environnement (QSE)

Il s’agit du diagnostic amiante, des différentes normes, de l’accès aux personnes à mobilité réduite, de la gestion des déchets dangereux...
Ne négligez pas cet aspect : la découverte après-coup d'une non-conformité peut avoir des conséquences désastreuses sur votre activité.

 

Comment faire ces diagnostics ?

Recoupez les informations données par le dirigeant (dossier de présentation de l'entreprise, éventuellement archives) avec celles trouvées sur le web et dans les centres de documentation des CCI
Certains documents nécessitent des compétences pointues pour être exploités, n’hésitez pas à solliciter un expert-comptable.
 
Le croisement des différents diagnostics permet de réaliser un bilan global des aspects positifs et négatifs de l'entreprise qui vous intéresse. Il est rare de trouver une entreprise répondant à tous les critères que l'on avait imaginés. C'est donc en pesant les avantages et les inconvénients que vous devrez prendre votre décision.
 
 

Faites-vous aider


Déterminer la valeur d’une entreprise n’est pas facile. Nous vous conseillons de faire appel à un conseiller en transmission, familier de cette problématique. Pour cela, vous pouvez vous renseigner auprès des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) ou des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA).